MicahP.-Hinson
On n’est pas bien là, clope au bec et banane au vent?

Le lundi 21 mars, nous recevons Micah P. Hinson et Pauline Drand au Kalif, en partenariat avec l’association Avis de Passage et la salle rouennaise. On vous donne 5 bonnes raisons de venir ce soir-là.

1 – Parce que Micah P. Hinson, malgré son jeune âge, est un petit génie de la musique folk et – n’ayons pas peur des mots – déjà une légende. Huit albums parus depuis 2004, année où sort Micah P. Hinson… and the Gospel of Progress. Un premier album fascinant, piquant, déchirant… Le Texan n’a alors que 23 ans! Autant de maturité, de facultés à passer les émotions, on n’avait pas vu ça depuis perpète. La preuve:

2 – Parce que ce concert revêt d’un caractère bien particulier: Micah P. Hinson se produit seul sur scène, dans un show intimiste, où la distance avec le public se réduit à peau de chagrin. Et surtout, Micah P. Hinson profite de cette tournée européenne (il joue entre autre à Amsterdam, Bruxelles, Zurich, Rome, Turin ou Nottingham) pour reprendre une grande partie des morceaux qui composent sont tout premier album, Micah P. Hinson and the Gospel of Progress. Un bonheur non dissimulé pour les fans qui ont pris le train de sa discographie en route.

3 – Parce que parfois, un article bien écrit vaut toutes les peines à convaincre. La chronique des Inrocks sur ce premier album, en 2004 donc, était épatante en tous points: « L’année touchait à sa fin, c’était l’heure des bilans, des chocolats et des best-of, tout semblait joué. Plus rien de significatif ne sortirait, à moins que Ce fut d’abord une rumeur, de plus en plus insistante et concordante, un bruit de fond sur le Net, bientôt un brouhaha : il y avait ces disques sortis de nulle part, on n’avait jamais entendu ça, The Arcade Fire et Micah P. Hinson. Malgré leurs différences, ces deux albums avaient en commun de laisser derrière eux, l’un depuis le Canada, l’autre depuis le Texas via Manchester, comme une traînée d’émerveillement. »

Tout l’article à retrouver sur le site des Inrocks.

4 – Parce que nous accueillons un première partie qui vaut déjà le déplacement à elle seule. Pauline Drand est Parisienne, elle aime les beaux textes en français et sort son premier album en 2016. France Inter, qui n’a pas pour habitude de s’intéresser à des seconds couteaux, a déjà invité Pauline – la relève – sur son antenne, pour quelques morceaux en live. On vous donne le lecteur pour vous faire une idée:

5 – Parce que le concert a lieu au Kalif! Un chouette lieu qui a récemment surélevé sa scène, de manière à ce que tout le monde puisse bien voir. Depuis le bar, le premier rang ou le fond de la salle. Un petit coin merchandising pour acheter les disques de l’un et de l’autre. La salle ouvre ses portes à 19h30, histoire de prendre une petite bière avant le concert, de se mettre dans les meilleures dispositions en somme.

Micah P. Hinson + Pauline Drand – Lundi 21 mars – 20h – Le Kalif – Rouen – 10€ (6€ adhérents Europe and Co) – Préventes au Rêve de l’Escalier (14, rue Cauchoise à Rouen) et à la Fnac (frais de location en sus). 

 

Publicités